PROJET : LES ALTERNATIVES

0

Publié par Alex | Classé dans conception, projet | Publié le 24-10-2010

Mots-clefs :, , , ,

Afin de diminuer les coûts sans faire de concessions sur les propriétés et les performances de la maison, nous avons envisagé plusieurs possibilités :

revoir le type de

.

On aurait pu remplacer les classiques par un système de micro-pieux avec une maison en partie sur pilotis. 2 solutions techniques pour la réalisation de telles :

  • les techno-pieux : pieux métalliques « vissés » dans la roche sur lesquels reposent les longrines portant la dalle. Ce système est plutôt réservé aux profondes. Sur une partie de notre terrain la roche est à moins de 50 cm de profondeur, donc les techno-pieux ne sont pas adaptés.
  • les micro-pieux béton : cette fois-ci c’est une tarrière qui va creuser un puit qui sera rempli de béton. Une étude doit dimensionner les puits (diamètre et profondeur). Un premier chiffrage a montré peu de différence avec les classiques.

Les fondation retenues restent donc celles de départ : semelles + longrines avec vide sanitaire.

revoir le type de dalle

.

Une dalle bois aurait pu remplacer la dalle béton, surtout si les avaient été de type pilotis. Si la dalle bois apportait une meilleure isolation (entre 20 et 30 cm de ouate de cellulose), elle présentait quelques inconvénients :

  • une perte d’inertie par la suppression de l’épaisseur de béton
  • moins adaptée à un revêtement de sol de type carrelage comme on le souhaite dans les pièces de vie. Cela impliquait de couler une chape liquide qui faisait encore grimper la note.
  • des obligation du DTU pas forcément compatibles avec l’architecture de notre projet

La dalle reste donc du type hourdis+entrevous non isolants avec isolation par panneaux (épaisseur à confirmer par étude thermique)  sous une dalle assez épaisse.

revoir le mur banché

.

Le coût du mur courbe banché étant vraiment prohibitif nous avons du le remplacer par un mur maçonné classique. Mais dans ce cas, l’inertie apportée est très diminuée. Pour compenser cela, j’envisage de monter un doublage en briques de terre crue () sur la partie inférieure et un enduit terre au dessus. D’après quelques avis, il parait que c’est simple à faire mais il faudra que je me fasse aider (Benoit, si tu me lis….;)).

revoir la

.

Après avoir fait chiffrer une construction en , il s’avère, qu’à performances égales, l’ revient moins cher que le panneau de bois massif. C’est donc sur la que se portent les principaux changements. Ce point sera plus détaillé dans le prochain billet.

Related posts

Ecrire un commentaire