Ossature : des décalages

5

Publié par Alex | Classé dans suivi chantier | Publié le 18-04-2011

Mots-clefs :,

Le chantier étant toujours en stand-by, on a passé un peu de temps à regarder plus en détail le travail réalisé.  Cela nous a permis de découvrir 2 choses.

Un mur sur cales

.

Il y a un espace d’environ 4 cm sous les panneaux du mur de la buanderie donnant sur le coté garage. Pour l’instant il est calé avec des épaisseurs de bande de liège.

On peut également remarquer un décalage de hauteur (de 4-5 cm également) des 2 panneaux formant l’angle de la pièce.

Dans un premier temps très étonné par ce vide et cet aspect de travers, on a demandé des explications. En fait c’était plus ou moins prévu : lors de la réception de la dalle, il avait été noté une bosse (surement formée par une des poutrelles précontraintes) au niveau de la porte de la future buanderie. Tout le reste de la dalle étant impeccable (différences de niveau inférieures à 5 mm), l’équipe de H&B avait réceptionné la dalle et avait prévu de faire un panneau moins haut de 4 cm afin de compenser cette bosse, le vide aux extrémités devant être bouché dans un second temps. Mais, au lieu d’un panneau, c’est tout le mur qui a été taillé avec moins 4 cm, d’où le décalage à l’angle. Il faudra du coup remettre tout d’aplomb avec la lisse intermédiaire.

Les artisans nous ont garanti que tout ça, après correction,  n’aura pas d’incidence sur l’étanchéité. En même temps, c’ est eux qui sont aussi responsables du lot étanchéité, donc il feront ce qu’il faut pour passer le test d’infiltrométrie. Je n’ai pas d’inquiétude là dessus, étant donnés leurs résultats sur d’autres chantiers.

Une porte décalée

.

Ca, par contre , ce n’était pas prévu. L’ouverture de la porte était décalée de 20-25 cm sur la droite, ce qui fait que cela dépassait la largeur du perron et le seuil de porte donnait en partie directement sur le gravier. Il faut donc corriger l’ouverture en décalant le linteau de la porte et les montants, ce qui sera fait sur le mur laissé en place.

En parlant de porte d’entrée, j’ai demandé à quel moment on pourrait choisir le modèle et là, stupéfaction, on m’annonce quelle est déjà commandée! On attend une photo pour savoir si cela nous convient, sinon il faudra la faire changer.

Bon, rien de dramatique donc, seulement des petits tracas qui me confortent dans mon idée de passer tous les jours sur le chantier pour faire quelques vérifications. Ce qui est plus ennuyeux c’est le retard pris à cause des poteaux que l’on attend toujours…

Related posts

Commentaire(s) (5)

Wow ! Il faut vraiment avoir toujours son mètre sur soi et tout vérifier…

C’est quand même dingue ces artisans qui ne savent pas lire un plan ! 20cm de décalage c’est quand même beaucoup, sur tout que du coup ça ne doit pas tomber juste sur les panneaux de l’ossature qui sont à priori tous avec le même écart, une soixantaine de cm.

On a déjà eu le souci sur une MOB de forme hexagonale, ils avaient tout décalé d’un pan pour les fenêtres, soit une rotation de 60°. Il aurait donc suffit de tourner la maison de 60° dans l’autre sens pour corriger, mais pas de bol, ce n’était pas possible à cause de la structure métallique du plancher sur lequel reposait la MOB, donc on se retrouve avec une fenêtre de 120cm de large dans les toilettes, juste face aux arbres.

Vérifiez aussi les angles droits, on a eu 15cm de différence sur une dalle rectangulaire de 50m² sur la longueur de 5m, ça fait beaucoup. Obligés de mettre le carrelage à 45° pour que le décalage se voit moins. C’est le charpentier qui s’en est aperçu car il ne comprenait pas pourquoi ses poutres, toutes coupées à la même longueur dépassaient d’un côté…
Mais bon, pour cette dalle, les maçons avaient l’excuse d’être alcooliques… d’ailleurs les canettes ont été coulées comme armature dans les poteaux béton, la poubelle devait être trop loin et il fallait descendre de l’échafaudage… heureusement qu’ils étaient surdimensionnés par rapport à la charge.

Non, rien de catastrophique pour nous. C’est juste l’ouverture de la porte qui est décalée DANS le panneau. Aucune conséquence sur le reste de la structure. A priori, il y a eu plusieurs versions de plan pour cette partie, et le résultat doit être un savant mélange des différentes versions.
Ce qui me chagrine dans cette histoire, c’est que ce soit nous et non l’artisan ou l’architecte qui voyons que cela ne colle pas…

Bonjour Alex, c’est évident qu’on fait beaucoup plus attention à ce genre de « détail » que les artisans qui interviennent sur le chantier. C’est normal c’est notre bébé. Pour les artisans c’est un chantier de plus…

Heureusement, pour l’instant je n’ai pas trop à me plaindre. Les petites erreurs ont pu être corrigées facilement.

[...] cette occasion, un des décalages (voir ce lien) a été rattrapé comme on peut le voir sur la photo [...]

Ecrire un commentaire