Fenêtres : une pose étanche

5

Publié par Alex | Classé dans construction | Publié le 04-07-2011

Mots-clefs :, ,

Les fenêtres représentent un gros risque de faiblesse dans l’isolation et l’étanchéité de l’enveloppe. Comme nous l’avons vu lors de la pose du pare vapeur, il faut absolument faire la chasse à la moindre fuite d’air. Je vais donc vous détailler les différentes étapes de la pose d’une fenêtre avec les moyens utilisés pour garantir de bonnes performances énergétiques.

Tout d’abord une petite remarque sur la livraison : j’ai été surpris de voir arriver des cadres sans vitre. En fait, sur les gros éléments, les vitres sont livrées démontées pour diminuer le poids et faciliter la manutention des menuiseries. C’était donc le cas pour les différentes baies vitrées.

Pour en revenir à la pose de la fenêtre, on part donc du cadre préparé dans l’ossature sur lequel est scotché le pare-vapeur. La première étape consiste à visser un support (je ne sais pas si ça porte un nom) sous le cadre afin de supporter la fenêtre.

.

La préparation de la fenêtre consiste à coller sur tout le pourtour du cadre un cordon autocollant de caoutchouc butyle, l’ampacoll RS, qui va s’écraser contre l’ossature à la pose et  servir de joint.

.

Une fois posée dans son encadrement, la fenêtre sera fixée avec 4 équerres. Encore une fois,  pour assurer l’étanchéité au niveau du vissage, on colle un taquet d’ampacoll ND entre l’ossature et l’équerre.

.

La dernière étape consiste à scotcher tout le pourtour le la fenêtre grâce à l’ampacoll FE qui est spécialement étudié pour un collage dans les angles et à recouvrir les pattes métalliques d’une bande de caoutchouc butyle. Normalement avec tout ça il ne devrait pas y avoir de fuite.

.

Le verdict sera donné prochainement après la réalisation d’un test d’infiltrométrie. En attendant voilà ce que cela donne vu de l’extérieur.

Related posts

Commentaire(s) (5)

Ca m’a l’air nickel tout ça ! Beau boulot également, l’entreprise a l’air sérieuse. ;)

Réponse au blowdoor test….

Comme Fabien.

en tout cas, elles sont belles tes fenêtres ;)

Mais le truc qui me tue c’est qu’Internorm ne pose aucune protection ni sur l’alu, ni sur le bois. Pour un matériel à ce prix je trouve ça incompréhensible. Du coup, on se retrouve avec des projections de l’enduit des jointeurs sur les cadres. Les menuiseries sont quand même vachement exposées lors d’un chantier. J’espères qu’elles sortiront toutes indemnes…

on a eu le même pb avec nos fenêtres. Résultat, elles sont pleines de mousse polyuréthane et l’entreprise ne sait pas comment l’enlever…

Ecrire un commentaire